116 Works

Récemment, à la Cafétéria des Lettres

Thomas Hunkeler
L’un : Que voulez-vous insinuer ? / L’autre : Disons que je me pose des questions sur l’enseignement de la littérature tel qu’il est pratiqué dans nos académies. A mes yeux, voyez-vous, on n’aurait jamais dû isoler la littérature comme objet d’études. Les formes littéraires, l’histoire littéraire, les genres littéraires : c’est un peu comme si on se contentait d’étudier un catalogue de voyage dans tous ses détails sans jamais partir sur les routes. Comment...

Inhibición y destabuización en la productividad cultural de acontecimientos históricos

Marco Kunz
Los grandes acontecimientos históricos sitúan al productor cultural (escritor, cineasta, artista, etc.) ante un dilema que se manifiesta en la tensión entre, por un lado, la inclinación a ceder ante la espectacularidad estética del suceso y usarlo como fuente de inspiración para el propio trabajo creativo y, por otro, los remordimientos de conciencia de quien se siente culpable al aprovechar como materia prima de su creación o como fuente de un placer contemplativo un suceso...

Les « Comices viticoles » de "Passage du poète" : Ramuz, Flaubert et le discours médiocre

Valérie Bucheli
Une comparaison entre le fameux discours de Lieuvain, à l’occasion desComices agricoles de Madame Bovary, et deux allocutions prononcées dans Passagedu poète de Charles Ferdinand Ramuz, lors d’une scène que l’on pourrait voircomme des « Comices viticoles », donne l’occasion de montrer, au-delà des ressemblancesde surface entre les deux romans, l’attitude très distincte de chacundes auteurs devant de telles manifestations du langage ordinaire. Alors que Flaubert,comme on le sait, dévalue les « discours médiocres »,...

Antología. 52 poemas españoles del siglo XXI

VV., AA.
Antología. 52 poemas españoles del siglo XXI

Preliminares (a unas Teoría/S "archipiélicas")

Bénédicte Vauthier
Abstract

Réponse à une enquête

Claude Pérez
Ce que j’essaie de transmettre, c’est sans doute une certaine manière de lire, un certain type d’attention qui se situe aux antipodes de l’instrumentalisation sommaire dont la littérature est l’objet chaque fois qu’il est question d’elle dans les médias. C’est un certain usage des œuvres, un certain rapport, un certain commerce, que l’on peut avoir avec elles, et que j’éprouve comme une liberté

Análisis del dossier genético de "La muerte bailando", un relato recuperado de Ramón del Valle-Inclán

Adriana Abalo Gómez
«La muerte bailando», uno de los relatos recuperados de Ramón del Valle-Inclán y publicado en el volumen Valle-Inclán inédito (2008) por Joaquín del Valle-Inclán, está estrechamente vinculado al proceso de escritura de la última serie de su autor: El Ruedo Ibérico. Esta obra quedó inacabada por motivos todavía desconocidos y la recuperación del texto aquí objeto de estudio podría estar apuntando a su continuidad. Se ha realizado un primer acercamiento crítico a los materiales de...

Méthode sans questions, questions sans méthods

Laurent Jenny
Dans tous ces cas, l’analyse littéraire joue le rôle d’un indispensable garde-fou épistémologique et on voit bien qu’elle est susceptible de s’appliquer à des corpus de discours qui ne sont pas proprement ‘littéraires’. Déléguer aux experts ‘non-littéraires’ la tâche que ces derniers doivent assumer, ce n’est pas seulement réduire la littérature à des contenus, c’est priver les autres sciences humaines du regard critique que les littéraires pourraient porter sur les discours ‘non littéraires’.

Littérature "appliquée": l'expérience contre l'expertise

Thierry Roger
Il ne faudrait pas confondre ‘cultural studies’ et ‘culture anthropologique’ justement. La littérature n’est pas seulement un ‘art du langage’ ; elle est surtout, comme l’a martelé Meschonnic, l’articulation de ‘formes de vie’ et de ‘formes de langage’. Redonner du sens aux études de lettres désaffectées, revient à rappeler que la littérature donne du sens à l’existence humaine. Réincarner les études littéraires revient à proposer une herméneutique de la vie, et non une herméneutique strictement...

La parola denudata. La poesia come terreno di condivisione in Umberto Fiori

Matteo Curioni
Il seguente articolo ha lo scopo di mettere in luce la rifl essione sulla parolapoetica nell’opera di Umberto Fiori, mediante una selezione di testi poeticitratti da diverse raccolte. A partire dalla frequente tematizzazione degli scambiverbali nei suoi lavori emergerà la forte tensione verso una parola che, coscientedei propri limiti, riguadagni il suo profondo valore comunicativo per tornare adessere segno di una possibile comunità umana.

Pintura y Panegírico. Usos de la écfrasis en Manoel de Galhegos

Jesús Ponce Cárdenas
Se analiza la Silva topográfi ca al Buen Retiro de Manoel de Galhegos, consagrando especial atención a la presencia de la écfrasis en el poema y la función laudatoria que reviste.

« Le roi est mort. Vive la reine. » Contraintes et enjeux autour du « Recueil de diverses poésies sur le trespas de Henri le Grand »

Béatrice Brottier
Le tombeau poétique composé à l’occasion de la mort d’Henri IV montre l’intrication de deux niveaux de contraintes de l’écriture poétique. Le premier se joue au sein des éloges funèbres eux-mêmes, dans leurs aspects formels et thématiques, et dans la mise en série des textes. Le second niveau opère à travers l’instrumentalisation du tombeau à des fi ns plus politiques de soutien à la reine régente à qui le recueil est dédié.

Introduction : la valeur du commun

Annick Ettlin
L’idée de littérature moderne se fonde sur une séparation entre leslangues littéraire et courante : il est de fait signifi catif que le lieu commun, issude la rhétorique, acquiert son sens péjoratif justement au seuil de la modernité,lorsque la littérature devient autonome. Pourtant, comme le savent déjà lesécrivains des xixe et xxe siècles – Baudelaire et Flaubert en tête –, le lieu communpermet de diff user des idées, de communiquer des contenus, de se réapproprierun...

Un deseo frustrado: la hegemonía (o el desconcierto de la crítica ante los autores del 2000 a lo largo de la primera década del siglo XXI)

Ana Rodríguez Callealta
Los autores del 2000, nacidos a partir de 1969, se constituyen comouna generación sin centro: ni antagonismos ni tendencias dominantes. Así, estapromoción no-rupturista, rompe con la dinámica histórica y sistemática de lashegemonías, inaugurando una nueva etapa caracterizada por la diversidad y laconvivencia no confl ictiva de opciones. Todo lo cual provocará un sintomáticodesconcierto entre la crítica literaria. Al análisis de algunas de las problemáticasque la gestación del relato generacional del 2000 ha encontrado a lo...

Pourquoi enseigner la littérature (et croire encore)?

Sylviane Dupuis
Car il en va de rien moins que de la possibilité (exclusivement humaine) de se représenter à soi-même, de se connaître et de s’inventer, de dialoguer, de questionner le monde, les choses et les consciences en questionnant leurs représentations ; de penser l’altérité, la finitude, ou le mal ; de riposter à l’informe, à la violence primitive, à l’inexplicable ou à la mort, par des textes et des œuvres capables d’allier forme et signification (Jean...

El sentido de la comparación poesía-pintura en la teoría literaria de la España áurea

Natalia Fernández
La comparación poesía-pintura surgió en el momento en que se comenzó a reflexionar sobre la naturaleza de la poesía, con Platón y Aristóteles y, ya de forma decisiva, con Horacio que acuñó en su Arte poética una fórmula llamada a convertirse en un verdadero tópico en la teoría literaria y artística: ut pictura poiesis. Aunque el sentido originario del sintagma no aspiraba a sistematizar la hermandad entre las dos artes, se convirtió, a partir del...

Le jeu de l’épitaphe au xviiie siècle

Sylvain Menant
Inspirée par une tradition qui remonte à l’Antiquité et que mettent en valeur des travaux érudits, l’épitaphe est au XVIIIe siècle un hommage réservé aux personnes de qualité, qui souligne leur importance et celle de leur famille. En en faisant un genre littéraire, les écrivains, et surtout les poètes, pratiquent volontiers un jeu avec les conventions sociales et religieuses, conventions souvent marquées par l’inévitable formule « ci-gît ». Tantôt, comme Voltaire ou Piron, ils introduisent...

Haro sur le poncif ! Baudelaire, Silvestre, Goncourt et la peinture du lieu commun

Julien Zanetta
Avant qu’il ne qualifi e un tour de phrase banal, une idée éculée ou préfabriquée,le poncif tire son origine des arts visuels. Il s’agit, techniquement, d’unmoyen de transfert. Cet article se propose de revenir aux origines proprementvisuelles du poncif et de voir comment, au xixe siècle, la critique d’art en a faitusage. À partir de la défi nition du Salon de 1846 de Charles Baudelaire, on observeracomment cette exaspération à l’égard du trop connu a...

Osons être des littéraires

Olivier Pot
Car seule la littérature est en capacité d’entretenir au plus haut degré les ‘dissonances cognitives’ que l’incertitude ou des processus mentaux contradictoires sont censés produire en nous. Mieux que toute autre activité mentale elle nous apprend à différer le besoin de conclusion (need for closure) qui nous rend ‘intolérants à l’ambiguïté’, et surtout à bien gérer ce retard à la conclusion dans la mesure où – plutôt que de nous inviter à nous adonner à...

Confusing Present. Teaching (French) Literature in Silicon Valley

Hans Ulrich Gumbrecht
What many of my students seem to be looking for – and indeed find – in literary texts is a sphere of concreteness that they can hold on to within their universe of randomness. I also have the impression that these students, in their reflections triggered by literary texts, often arrive at a situation of individual and collective contemplation. This word describes much more appropriately what we are doing when we work through literary texts...

Une question de périmètre

Dominique Rabaté
Certains collègues disent qu’il faut désenclaver les études de littérature française. Je ne partage pas du tout ce slogan, précisément parce qu’il s’agit beaucoup plus simplement de rappeler qu’il n’y a pas d’enclave, que le ghetto est fabriqué de l’extérieur, ou que si nous y avons contribué, il faut au contraire rappeler l’identité mouvante d’un champ qui n’a de sens qu’à la croisée de frontières multiples. Frontières de la langue et du travail second de...

Una empresa de Lope de Vega y un soneto de Gómez de Reguera: «Nondum erumpit» y «Mientras que rompe del oscuro velo»

Antonio Sánchez Jiménez
En 1629, Lope de Vega le envió al erudito vallisoletano Francisco Gómez de Reguera un emblema para el rey Felipe IV: Nondum erumpit. Reguera lo incluyó en sus Empresas de los reyes de Castilla y León, que quedó inédito, acompañándolo de un soneto que revela importantes diferencias en cómo los dos escritores entendían la misión de Felipe IV: frente a un Lope mucho más belicista, Reguera proponía un rey pacífi co que no necesitaba ejecutar...

Flaubert lu et relu : variations sur "Un coeur simple" dans "Joseph" de Marie-Hélène Lafon

Isabelle Pitteloud
L’étude des relations qui se nouent entre Un coeur simple et Joseph, deMarie-Hélène Lafon (2014), est l’occasion de défendre une approche de la littératurecomme espace de réappropriation sociale et culturelle. L’organisation desreprises intertextuelles, de même que le traitement d’une oralité problématique(l’oralité paysanne) sont capables de féconder le lieu commun littéraire et de l’investirà nouveaux frais, comme le montre le motif des miettes, repris à Flaubert.

Dictionnaires et régimes de réputation autour de 1750

Jean-Luc Chappey
Le dictionnaire historique est un genre littéraire à part entière, inauguré par le Grand dictionnaire historique de Louis Moréri, paru pour la première fois en 1674. Largement marqué par les origines religieuses de son auteur, le dictionnaire s’émancipe pourtant, au fi l de ses rééditions successives, de sa composante biblique, pour off rir une place de plus en plus importante aux hommes de mérite, et notamment aux Hommes de lettres. Bientôt concurrencé par des projets...

Su "Paura seconda" di Vittorio Sereni

Francesco Diaco
L’articolo è dedicato all’interpretazione di Paura seconda di Vittorio Sereni.Dopo una dettagliata analisi stilistica, viene ipotizzata la presenza di unareminiscenza dalla Gerusalemme liberata, coincidente con la memoria involontariadegli episodi della selva di Saron. La comparazione con Tasso permette,inoltre, di valorizzare numerosi aspetti del testo sereniano, quali l’animismo,l’autonominazione, la denegazione, il senso di colpa e la pulsione al suicidio (inlinea col côté nichilistico di Stella variabile).

Registration Year

  • 2017
    85
  • 2018
    31

Resource Types

  • Workflow
    116