51,076 Works

Proverbes énigmatiques

Guillaume Berthon

La sauce verte

Maistre Alcolenas Cidet

Rabelais sur le marché de l’ancien (1997-2016)

(:Unap)
Cette note documente les exemplaires de Rabelais en éditions anciennes passés en vente ces vingt dernières années, de 1997 à 2016. On insiste en particulier sur les possesseurs desdits exemplaires. Cette moisson vient s’ajouter aux importants relevés de la New Rabelais Bibliography de S. Rawles et M. Screech (Genève, 1987).

Comptes rendus

Claude La Charité, Nicolas Le Cadet, Romain Menini & Pascale Mounier

Rabelais, « Lucien de notre temps »

Raphaël Cappellen
Dans sa Legatio Academiæ veteris et novæ, Johannes Voerthusius cherche à trouver quels auteurs parmi les Modernes correspondent le mieux aux Anciens. Il voit en Rabelais le nouveau Lucien. Le court paragraphe qu’il consacre aux deux auteurs vient s’ajouter aux très nombreux témoignages qui dès le XVIe siècle insistaient sur le lucianisme de Rabelais.

L’Hippocrate grec de Rabelais (BnF RES-T-23-1 alpha)

Olivier Pédeflous
L’article attribue sur nouveaux frais un Hippocrate aldin dépourvu d’ex-libris autographe, autrefois dans la collection d’A.-A. Renouard et aujourd’hui dans le fonds de la Bibliothèque nationale de France, à la bibliothèque de Rabelais en étudiant quelques-unes des notes du volume. L’article propose aussi une reconstruction du volume dont un folio est conservé à la BIUM. Ce volume vient s’ajouter à la série de textes médicaux de l’auteur déjà connus.

Les symptômes de la pleurésie dans la « Briefve Declaration » et le « gualant Cl. Galen »

Claude La Charité
Dans la « Briefve Declaration » jointe au Quart livre, Rabelais multiplie les définitions de termes médicaux, dont celle de « Symptomates. Accidens survenans aux maladies : comme mal de cousté, toux, difficulté de respirer. Pleuresie ». L’Aldine de Galien ayant appartenu à Rabelais et aujourd’hui conservé à Sheffield révèle les sources mises à profit par le médecin humaniste dans cette définition: l’Art médical et Difficulté de la respiration qu’il a annotés de sa main.

« Découvrir le pot aux roses »

Bernd Renner
Le « pot aux roses », mentionné à deux reprises dans la geste pantagruélique (P, XII ; CL, IV), montre à la fois le fin nez linguistique rabelaisien et l’évolution de son approche polémique et de son attitude envers ses cibles préférées.

Rabelais et l’art de contrepéter honnêtement en société

Nicolas Le Cadet
Rabelais est un pionnier de la contrepèterie, permutation de deux sons entre deux mots qui transforme le sens de la phrase. Dès la première édition connue de Pantagruel, il place dans la bouche de Panurge deux contrepèteries qu’Estienne Tabourot qualifiera d’« un peu naturalistes » dans ses Bigarrures (1583). D’autres apparaîtront par la suite : souvent porteuses d’une portée satirique ou polémique, elles signalent le goût profond de Rabelais pour les jeux sonores et la...

Le démon de l’acronyme

Rowan Buttneithernore
Ce diable de Rabelais a caché, dans le chapitre XIIII de son Pantagruel, un jeu d’acronymie que nul n’avait aperçu jusqu’à présent.

Salutations rabelaisiennes (et budéennes)

Romain Menini
Dans trois de ses lettres néo-latines de 1532, Rabelais soigne sa sortie, usant de formules grecques de valédiction — dont l’une sera reprise telle quelle par un imitateur contemporain. L’étude démontre que les modèles des trois clausules rabelaisiennes sont eux-mêmes à chercher dans la correspondance de l’illustre Guillaume Budé, modèle stylistique sans parangon à cette époque pour l’auteur de Pantagruel.

Guillaume Budé, inspirateur de Gargantua

Luigi-Alberto Sanchi
Si les spécialistes de Guillaume Budé ont souligné les multiples sources d’inspiration que sa vie et ses écrits ont offertes à Rabelais pour ses ouvrages, l’identification de Budé comme modèle de Gargantua n’avait pas encore été proposée. L’inversion de la célébrité des deux génies de la Renaissance française a occulté ce qui apparaissait clairement aux premiers lecteurs de Gargantua. Une plus grande attention à l’œuvre de Budé permettra de saisir la richesse du rapport entre...

Rabelais sur la scène canadienne

Diane Desrosiers-Bonin
Qu’en est-il de la présence des récits rabelaisiens en terre canadienne? Depuis les premiers manuels d’histoire littéraire jusqu’aux œuvres de fiction contemporaines, en passant par les écrits critiques et les scènes de théâtre, nous verrons que la réception de Rabelais accompagne les grands mouvements culturels et politiques survenus au Québec, au Canada anglais et au sein des communautés francophones hors Québec.

Quelques réflexions sur la traduction de Rabelais en espagnol

Alicia Yllera
Ces réflexions à propos de ma traduction des cinq livres de Rabelais en espagnol partent des polémiques autour de la traduction littéraire, des différents types de traduction et de l’addition de notes de bas de page, visant à reconstruire l’essentiel des connaissances culturelles des premiers lecteurs et à introduire les variantes les plus importantes des éditions revues par l’auteur. Ces réflexions portent également une attention toute particulière à certains aspects lexicaux et rhétoriques.

L’écossais de Panurge

Hans Den Besten
L’étude propose une relecture du discours écossais de Panurge (Pantagruel, IX), qui s’en avère aussi une reconstruction, le passage étant fort corrompu dans la tradition imprimée, et ses « traductions » proposées par les éditeurs successifs conséquemment fautives. Le cas de l’écossais donne lieu, par ailleurs, à certaines remarques additionnelles sur les autres langues germaniques (danois et néerlandais).

Livres rabelaisiens et livres bibliques

Carine Roudière-Sébastien
Ce travail propose un relevé le plus exhaustif possible de toutes les citations, allusions, réminiscences bibliques identifiées à ce jour dans l’œuvre de Rabelais. Il dresse une vue synoptique non seulement des citations, mais aussi de leur origine, des différentes Bibles ou gloses du XVIe siècle dont elles peuvent être issues, permettant de reconstituer la « Bible imaginaire » de l’auteur.

Rabelais en pantoufles, moufles et guedoufles

Myriam Marrache-Gouraud
La question « Que nuist sçavoir tousjours, […] d’un sot, d’un pot, d’une guedoufle, d’une moufle, d’une pantoufle ? » engage une réflexion sur le savoir paradoxal surgi d’objets prosaïques. Après avoir éclairé la logique de cette étrange série, l’analyse de ses termes, en langue et dans le corpus rabelaisien, entend montrer la profonde cohérence de guedoufle et pantoufle auprès de la Sibylle de Panzoust. Que tremble la Dive bouteille, les objets domestiques n’ont pas...

Resource Types

  • Text
    28,253
  • Physical object
    7,820
  • Other
    6,429
  • Dataset
    4,123
  • Audiovisual
    962
  • Software
    231
  • Image
    12
  • Model
    9
  • Workflow
    7
  • Collection
    4
  • Event
    2
  • Interactive resource
    2
  • Film
    1

Publication Year

  • 2018
    611
  • 2017
    19,067
  • 2016
    7,080
  • 2015
    5,251
  • 2014
    3,611
  • 2013
    2,691
  • 2012
    2,519
  • 2011
    895
  • 2010
    625
  • 2009
    457
  • 2008
    382
  • 2007
    320
  • 2006
    316
  • 2005
    268
  • 2004
    282

Registration Year

  • 2018
    4,507
  • 2017
    27,447
  • 2016
    7,336
  • 2015
    10,002
  • 2014
    1,169
  • 2013
    519
  • 2012
    66
  • 2010
    30

Data Centers

  • Classiques GARNIER
    19,937
  • Institut National de Recherche Agronomique
    8,367
  • Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer
    7,181
  • Institut Laue-Langevin
    2,586
  • Station Biologique de Roscoff
    2,447
  • Service hydrographique et océanographique de la marine
    1,677
  • Institut International du Froid
    1,259
  • Centre International de Rencontres Mathématiques
    962
  • Université Bordeaux Montaigne
    949
  • MEDSYS-Conferences & Abstraits Management system
    820
  • Centre français de recherche aérospatiale - The French Aerospace Lab
    762
  • Société d'Etude, Réalisation et Diffusion Internationale
    633
  • Association en Recherche d’Information et Applications
    544
  • Société de l'électricité, de l'électronique et des technologies de l'information et de la communication
    495
  • Institut National de Recherche en Sciences et Technologies
    465