89,198 Works

Résumés

(:Unap)

Index des œuvres de René Char citées

(:Unap)

Index des noms de personnes

(:Unap)

Bibliographie des études critiques sur l'œuvre de René Char depuis 2006

Danièle Leclair & Flora Souchard
Cette bibliographie réunit les études critiques parues sur l’œuvre de René Char depuis 2006, en France et à l’étranger. Elle donne ainsi une visibilité à des travaux en langues étrangères jusqu’à présent fort peu cités dans les études françaises, et inversement, fera mieux connaître les études françaises à l’étranger. Elle permettra à tout chercheur sur René Char de trouver aisément les travaux les plus récents sur son œuvre dans différentes langues.

Méditations sur la réception de René Char par Adonis et les poètes de la revue Sh’ir

Jihen Souki
Si René Char demeure un poète relativement peu connu dans le monde arabe, son œuvre a néanmoins retenu les poètes de la revue libanaise Shiʽr, qui, dans les années 1950, ont engagé ce que l’on appelle aujourd’hui « la modernité poétique arabe ». Suivant les linéaments de ce mouvement, en particulier dans les poésies d’Adonis et d’Onsi al-Hâjj, cet article propose de montrer comment l’écriture de Char a pu contribuer à la création d’autres formes...

Opposition et renouvellement

Matthias Zach
Cet article étudie la réception de René Char par Hans Magnus Enzensberger, une des figures majeures de la vie culturelle allemande de la deuxième moitié du XXe siècle. En évoquant le contexte de la réception germanophone de René Char des années 1950 et 1960, il montre comment, pour (et grâce à) Enzensberger, Char contribue à l’évolution de la poésie allemande d’après-guerre et comment sa poétique est présentée comme une source d’opposition et de renouvellement, à...

Les voisinages belges de René Char

Olivier Belin
Cet article montre comment la Belgique a offert à René Char un espace de reconnaissance et un réseau d’amitiés, qui se tissent d’abord dans le sillage du surréalisme, puis dans une dissidence croissante avec le groupe de Paris (Char dialoguant ainsi avec les Bruxellois Magritte, Mariën, Hamoir et Scutenaire), et enfin se déploient au-delà des cercles avant-gardistes pour mieux diffuser l’œuvre de René Char dans le champ littéraire belge de langue française jusqu’à aujourd’hui.

La réception de René Char aux États-Unis

Sandra Bermann

Raúl Gustavo Aguirre, passeur en mer agitée

Magdalena Cámpora
Le dévouement extrême de l’argentin Raúl Gustavo Aguirre, premier diffuseur de l’œuvre de René Char en Amérique hispanophone, n’a pas empêché de subtiles manœuvres d’appropriation, dans un contexte local de quête de légitimation esthétique et politique. Leurs échanges de plus de trente ans semblent cependant réglés par le dénudement volontaire de toute épaisseur historique, dans une mise en pratique radicale des positions de René Char sur les rapports entre le poème et son « arrière-histoire...

Le poète espagnol Antonio Gamoneda et René Char

Laurence Breysse-Chanet
Ce texte s’attache à montrer l’importance qu’a pu avoir l’œuvre de René Char, Feuillets d’Hypnos en particulier, pour un ensemble d’artistes politiquement clandestins lors des années d’autarcie de l’Espagne franquiste, dans le Nord du pays, frappé par une répression brutale. Le grand poète espagnol Antonio Gamoneda est ici l’emblème d’une communauté, et l’on s’attache à suivre le fil secret de liens méconnus qui ressurgissent plus de cinquante ans plus tard dans l’œuvre du poète.

Introduction

Danièle Leclair
Cet ouvrage explore la réception de René Char dans plusieurs pays étrangers. Son œuvre chemine souvent grâce à un poète qui y trouve un écho à sa propre réflexion, la traduit et la diffuse. Pour ses lecteurs étrangers, Char est d’abord un poète du refus, politiquement ou esthétiquement. Mais ils retiennent aussi la confiance que Char accorde à la poésie et sont séduits par la dimension réflexive qui s’exprime dans ses fragments aphoristiques.

Abréviations

(:Unap)

La Réception de René Char hors de France

(:Unap)
Ce livre étudie la réception de la poésie de René Char dans plusieurs pays : Espagne, Argentine, États-Unis, Allemagne, Belgique, Liban, ainsi que dans le monde arabe. Il montre que les lecteurs sont sensibles à l’exigence et à la nouveauté formelle de cette œuvre qui a eu un impact décisif dans leurs pays.

Résumés

(:Unap)

Un aveu « posthume » de Montaigne

Alain Legros
On imagine difficilement que de son propre chef Marie de Gournay ait pu ajouter en 1595 une phrase pour le moins indiscrète qui a tout d'un aveu à peine voilé et qui ne se trouve pas sur l'Exemplaire de Bordeaux. Cette considération sur le « refus d'un seul pet » pourrait prendre place parmi les arguments des partisans de l'édition posthume, sans pour autant mettre fin au débat éditorial auquel, dans l'autre « camp »,...

« Un texte exact, pour penser juste »

Fausta Garavini
Le texte revient sur l’aventure d’une Pléiade Montaigne qu’aurait dû réaliser André Tournon avec Fausta Garavini et Géralde Nakam, et qui n’aboutit pas, les normes de la collection n’admettant pas le respect de la ponctuation autographe dont les études d’André Tournon ont révélé l’importance.

Le pas suspendu des « mouches en lait »

Marie-Luce Demonet
Cette communication met en évidence l’évolution de la position d’André Tournon sur la segmentation de l’Exemplaire de Bordeaux, et, en se fondant notamment sur les avancées permises par l’outil informatique, revient sur certains de ses arguments exemples à l’appui.

Bifurcations à venir

Terence Cave
Le travail d’André Tournon fut profondément enraciné dans une vision politique et sociale régie par l’authenticité. Il croyait au sens précis des mots et des phrases dans leur contexte, tandis que la non-résolution de l’écriture est restée l’article principal de sa foi intellectuelle d’un bout à l’autre de sa carrière, ce que montre en particulier son ouvrage Route par ailleurs.

André, Michel, et les Montaignistes

Olivier Guerrier
Ce texte entreprend de montrer les affinités existant entre André Tournon et Montaigne, quand en particulier l’attitude critique se fait quelque peu mimétique de l’œuvre qu’elle prend en charge. Après quoi est précisée la « situation » d’André Tournon dans le champ montaigniste, sur le plan de l’interprétation comme de l’établissement du texte des Essais.

Jean-Yves Pouilloux, une vérité singulière

Jean-Marc Terrasse
L’empreinte et la parole de Jean-Yves Pouilloux sont ici mises en évidence par un ancien Président de la SIAM, et natif d’Orthez, où le grand spécialiste de Montaigne anima pendant des années maintes manifestations littéraires et conviviales.

JYP et « nous »

Laurent Jenny
Pour Jean-Yves Pouilloux, Montaigne est d’abord l’expression d’une vérité singulière qu’il a cherché à mettre en lumière, faisant du « nous » au centre des Essais le lieu paradoxal et difficile d’une expérience à la fois commune mais toujours singulière et unique. Ce lieu, Jean-Yves Pouilloux l’a habité et partagé durant ses années d’enseignement autant que dans ses relations d’amitié.

« Voix d’éveil »

Patrick Hochart
Ce texte revient sur une ligne de fond de la pensée de Jean-Yves Pouilloux : loin de lire dans les Essais un florilège de maximes assertoriques, il montre à quel point Montaigne s’attache à chercher une pure présence à soi et au monde.

Pouilloux/Hollan, de Montaigne aux arbres

Jaume Casals Pons
La rencontre de Jean-Yves Pouilloux avec le peintre Alexandre Hollan a donné une inflexion décisive à leur œuvre respective. Jean-Yves Pouilloux a consacré au peintre Alexandre Hollan un essai sur ses natures mortes, incitant en retour Alexandre Hollan à se lancer dans l’écriture d’une réflexion sur la peinture. Un échange fécond entre littérature et peinture est ainsi né de cette rencontre.

Avant-propos

Dominique Brancher & Olivier Guerrier

Registration Year

  • 2014
    102
  • 2015
    2,497
  • 2016
    3,605
  • 2017
    11,921
  • 2018
    40,634
  • 2019
    28,991
  • 2020
    1,440

Resource Types

  • Text
    89,198