27 Works

Quand la métropole déborde

Sylvain Grisot
Et si nos métropoles administratives n’étaient pas à l’échelle des enjeux métropolitains ? Alors que la lutte contre l’étalement urbain est un objectif des documents d’urbanisme depuis deux décennies, la dynamique d’artificialisation des sols autour des métropoles questionne l’efficacité des cadres réglementaires existants. Cette planche analyse la situation dans l’aire urbaine nantaise en y questionnant les effets du périmètre de Nantes Métropole en matière d’artificialisation des sols.

Les rues privées : entre banalisation géographique et poches de concentration

François Madoré
Les rues privées sont certes minoritaires dans nos villes, mais elles questionnent d’autant plus le vivre-ensemble qu’elles représentent parfois une part importante de la voirie urbaine. Près d’un quart des voies (en particulier des impasses) couvrant les 24 communes de Nantes Métropoles ont ainsi un statut privé. Ces rues privées sont présentes partout, tout en étant très inégalement réparties d’une commune à l’autre et au sein même du territoire de ces communes. Que révèle leur...

Les promoteurs privilégient les centres urbains pour construire les résidences seniors

François Madoré & Béatrice Chaudet
Les résidences services seniors sont en plein développement en France, comme l’illustre le cas de l’aire urbaine de Nantes où leur nombre a doublé entre 2014 et 2019. Elles proposent pour l’essentiel une offre locative à destination des seniors des classes moyennes et supérieures. Leur logique d’implantation est très métropolitaine, et elles bénéficient d’un environnement urbain riche en commerces et services.

Le troisième déménagement de l’histoire du Marché d’intérêt national de Nantes (MIN)

Pierre Guillemin & Christine Margetic
Le transfert du MIN, qui accueille notamment une centaine de grossistes en fruits et légumes, sur le Parc Océane Nord de Rezé a fait grand bruit dans la presse entre 2018 et 2019. Les causes de ce transfert sont multiples, à commencer par la fin (en 2030) de la concession accordée à la société d’économie mixte Loire Océan Développement et des activités portuaires quai Wilson, le déplacement des terminaux fruitiers à Saint-Nazaire, et surtout la...

La dynamique démographique de l’aire urbaine nantaise (2/2). Les oscillations de l’onde de croissance entre affirmation d’une banlieue et périurbanisation

François Madoré
Si la croissance démographique de l’aire urbaine de Nantes a été particulièrement rapide ces dernières décennies, l’onde de croissance s’est reportée sur les périphéries, confortant d’abord une banlieue qui a émergé au cours de la seconde moitié du XXe siècle, avant de s’étendre à la couronne périurbaine à partir des années 1970. Les oscillations de cette onde sont observées selon une double dimension, spatiale et diachronique, et s’inscrivent dans un contexte quelque peu singulier, car...

Les divisions socioprofessionnelles en mouvement d’une métropole attractive (2/2). Une approche par les typologies de quartier

Jean Rivière & Christophe Batardy
Les travaux portant sur la division sociale de l’espace sont souvent marqués par une faible profondeur historique, mais ils permettent cependant de connaître l’état, à un instant T, de l’inégale répartition des groupes socioprofessionnels dans les mondes urbains. Alors que les « fractures géographiques » de la société française sont souvent évoquées dans le débat public sur un mode sensationnaliste, cette planche propose une analyse de l’évolution des divisions socioprofessionnelles de l’aire urbaine nantaise sur...

Embourgeoisement et/ou gentrification de l’espace nantais, de quoi parle-t-on ?

Jean Rivière & Christophe Batardy
À Nantes comme dans la plupart des métropoles attractives, l’embourgeoisement ou la gentrification de l’espace urbain sont de plus en plus évoqués dans le débat public local, tout comme leurs effets en matière d’exclusion des classes populaires à mesure que les prix de l’immobilier augmentent. Dans le prolongement de la lecture évolutive des divisions socioprofessionnelles dans l’aire urbaine, cette planche revient plus en détail sur les quartiers qui connaissent différents types d’embourgeoisement, afin de bien...

Des configurations électorales en mouvement sous l’effet de la métropolisation (1974-2017)

Jean Rivière
Dans une étude pionnière de géographie électorale couvrant la période de l’après-guerre jusqu’au milieu des années 1970, D. Rapetti décrivait la « région nantaise » comme un espace charnière où voisinent à la fois des espaces industriels où la «conscience politique de gauche est très affirmée» et des mondes alors ruraux caractérisés par la « pérennité des forces "réactionnaires" ». Depuis cette époque, comment les processus d’urbanisation qui remodèlent le visage de Nantes-Métropole ont-ils transformé...

Les classes populaires de la métropole nantaise : un groupe social central, une géographie résidentielle doublement périphérique

Nicolas Raimbault & Christophe Batardy
Dans les discours médiatiques et le débat public, les métropoles sont couramment décrites comme l’espace des classes supérieures. Pourtant, les classes populaires qui regroupent les ouvrier·e·s et les employé·e·s, soit près de 13 millions d’actifs en 2017 en France, un nombre globalement stable depuis 1982, représentent encore aujourd’hui la moitié de la population des métropoles françaises. Avec 45 % de sa population appartenant aux classes populaires, l’aire urbaine nantaise ne déroge pas à la règle....

Les travailleuses des classes populaires de la métropole nantaise : plus nombreuses que les hommes mais invisibles

Eve Meuret-Campfort & Nicolas Raimbault
« Premières de corvées » dans les hôpitaux ou les commerces, les travailleuses ont été mises en lumière pendant la crise sanitaire, comme en témoigne notamment le film Debout les femmes de François Ruffin. Cette reconnaissance – toute relative – souligne l’invisibilité qui touche les femmes de classes populaires habituellement. En s’intéressant de près à plusieurs catégories d’employées hautement féminisés, cette planche vise à mieux saisir leur place dans la métropole nantaise et leur expérience...

Comprendre les dessous de la carte scolaire (1/2) - Une forte ségrégation sociale entre collèges publics et privés

Cédric Hugrée & Tristan Poullaouec
Les sciences sociales ont depuis longtemps établi que l’institution scolaire comptait parmi les lieux décisifs de la reproduction sociale. Pour tenter de comprendre une partie des mécanismes qui aboutissent à cette situation, il faut explorer la carte scolaire et son fonctionnement. Cette première planche montre ainsi que pour comprendre la ségrégation scolaire, il faut d’abord rappeler que les collèges publics et privés ne jouent pas avec les mêmes règles du jeu.

Le retour en grâce du tramway... sans remise en cause de l’hégémonie de la voiture

François Madoré
Le tramway est devenu un mode de transport à la mode dans les villes françaises à partir des années 1980, après avoir quasiment disparu pendant deux à trois décennies. Nantes symbolise ce renouveau, car elle a été pionnière et possède l’un des réseaux les plus importants en France. Toutefois, cette politique volontariste a tout juste maintenu constante la part des transports en commun dans les déplacements des nantais et n’a pas remis fondamentalement en cause...

Une onde de vieillissement forte dans les communes de banlieue

François Madoré & Béatrice Chaudet
Le vieillissement de la population constitue un enjeu de société majeur car il bouleverse de nombreux équilibres démographiques, sociaux et économiques. Toutefois, il touche très inégalement les différents espaces urbains, dessinant ainsi une onde de vieillissement qui, pour l’instant, marque surtout de son empreinte les communes de banlieue du pôle urbain de Nantes.

Acheter bio et/ou local dans les commerces alimentaires de détail : pas si facile dans l’aire urbaine de Nantes !

Christine Margetic, Louise de La Haye Saint Hilaire & Maxime Marie
Dans l’aire urbaine de Nantes, la répartition géographique des commerces alimentaires spécialisés (boucheries-charcuteries, crèmeries-fromageries, primeurs, et plus à la marge épiceries fines) s’avère très inégale, avec une forte concentration de l’offre dans la ville-centre de Nantes, voire dans les quartiers aisés pour certaines spécialités. Cette analyse interroge également les stratégies d’approvisionnement de ces commerces et leurs liens avec le monde agricole de proximité.

Du LU au square Daviais, chronique des mobilisations pour l’hébergement des étrangers à Nantes (2012-2018)

Julien Long
Avec la régionalisation de la demande d’asile dès 2006 puis la fermeture des plateformes départementales en 2012, les demandes d’asile augmentent de 157 % en Loire Atlantique entre 2009 et 2011. Après les espoirs déçus du quinquennat de F. Hollande, des collectifs regroupant diverses organisations de la cause des étrangers occupent successivement des interstices urbains de l’espace nantais. La ville accueillante se dessine dans la succession des cycles d’occupation/expulsion de la période 2012-2018.

La multiplication des évènements de courses à pied, un véritable phénomène de société

François Madoré & Stéphane LORET
La course à pied est en plein développement en France depuis quelques décennies, à l’image des tronçons nantais des bords de l’Erdre ou des autres cours d’eau qui traversent l’agglomération, dont les chemins sont largement appropriés par les runners le week-end. Cette pratique s’accompagne d’une multiplication des évènements sportifs dans de nombreux territoires, avec pas moins d’un quart des communes de l’aire urbaine de Nantes qui ont organisé une épreuve en 2017.

Les mutations de la géographie des prix de l’immobilier résidentiel

Mericskay Boris, Jean Rivière & Stéphane LORET
La question de l’augmentation du coût des logements est au cœur des débats sur les effets (et la pertinence) des politiques qui visent à rendre les métropoles toujours plus attractives. Depuis le début des années 2000 et au même titre que d’autres grandes villes françaises dynamiques, l’aire urbaine de Nantes connaît une forte hausse des prix d’achat des appartements comme des maisons. Cette augmentation n’est toutefois pas homogène dans l’espace métropolitain, et cette planche permet...

Les divisions socioprofessionnelles en mouvement d’une métropole attractive (1/2). Une approche par les indices de ségrégation

François Madoré & Christophe Batardy
Les travaux portant sur la division sociale de l’espace sont souvent marqués par une faible profondeur historique, mais ils permettent cependant de connaître l’état, à un instant T, de l’inégale répartition des groupes socioprofessionnels dans les mondes urbains. Alors que les « fractures géographiques » de la société française sont souvent évoquées dans le débat public sur un mode sensationnaliste, cette planche propose une analyse de l’évolution des divisions socioprofessionnelles de l’aire urbaine nantaise sur...

Quel « manger local » quand on s’approvisionne dans une AMAP nantaise ?

Julien Noël, Sécou Omar Diédhiou & Margetic Christine
AMAP ou Association pour le maintien d’une agriculture paysanne… Cet acronyme s’est progressivement ancré dans le paysage de l’alimentation locale en France. Le mouvement, qui fête ses 20 ans en 2021 avec près de 3000 structures à l’échelle nationale, est particulièrement présent dans l’aire urbaine de Nantes. Soutien solidaire et collectif de «consom’acteurs» à des producteurs paysans via l’achat de paniers de produits de qualité, en quoi les AMAP nantaises sont-elles garantes d’un «manger local»...

Emplois et lieux de travail des classes populaires de la métropole nantaise : géographie des clivages professionnels et de genre

Nicolas Raimbault
La pandémie du Covid 19 a produit un effet de loupe inédit sur ceux qui ont été politiquement et médiatiquement nommés les «travailleurs essentiels». Derrière cette expression, on retrouve des emplois majoritairement occupés par les classes populaires, à la fois les ouvrier·e·s, de l’industrie, de l’agriculture, de la construction et de la logistique, et les employé·e·s de certains services à la personne et des services directs à la consommation (caisses, réassortiment). Pendant les confinements, ils...

La dynamique démographique de l’aire urbaine nantaise (1/2). Une forte croissance dans la ville-centre mais un mouvement centrifuge affirmé

François Madoré
Si la croissance démographique de l’aire urbaine de Nantes a été particulièrement rapide ces dernières décennies, l’onde de croissance s’est reportée sur les périphéries, confortant d’abord une banlieue qui a émergé au cours de la seconde moitié du XXe siècle, avant de s’étendre à la couronne périurbaine à partir des années 1970. Les oscillations de cette onde sont observées selon une double dimension, spatiale et diachronique, et s’inscrivent dans un contexte quelque peu singulier, car...

Comprendre les dessous de la carte scolaire (2/2) - De la ségrégation résidentielle aux contournements des collèges publics

Cédric Hugrée & Tristan Poullaouec
Après une première planche mettant en avant le poids du clivage entre collèges publics et privés dans la fabrique de la ségrégation scolaire, celle-ci rappelle que la ségrégation scolaire n’est pas que le reflet des inégalités sociales dans les mondes urbains. Elle est aussi le produit d’une offre scolaire sectorisée et hiérarchisée entre les collèges, dont se saisissent plus particulièrement certains groupes sociaux.

Un parc de logement profondément transformé sous l’effet de l’étalement urbain

François Madoré & Isabelle Garat
Dans un contexte de prise de conscience de la question environnementale, la critique de l’étalement urbain est classique dans les débats publics. Cet étalement, alimenté par la croissance du nombre de propriétaires de maisons individuelles, a profondément transformé les caractéristiques du parc de résidences principales de l’aire urbaine nantaise depuis les années 1970, faisant ressortir deux clivages géographiques : entre le pôle urbain et sa couronne périurbaine, puis entre les différents espaces constitutifs de ce...

La privatisation croissante de l’enseignement supérieur nantais

Sophie Orange
Depuis la création de l’université en 1961, la morphologie de l’enseignement supérieur nantais s’est fortement transformée. L’essor important des écoles supérieures privées à partir des années 1990 a contribué à diversifier les institutions et les espaces estudiantins. Ces établissements constituent un ensemble très hétérogène, aux tailles et aux conditions d’accès très variables, dont les formations et les diplômes ne sont pas toujours reconnus par l’État (MBA, Bachelors, Mastères, etc.).

La ville attractive et la place des étrangers à Nantes (1989-2012)

Julien Long
À Nantes, l’hospitalité demeure un enjeu politique de longue date, en témoigne la devise de la ville « Neptune favorise ceux qui voyagent ». Suite à l’élection de J.-M. Ayrault en 1989, l’accueil des étrangers devient un des rouages de la politique d’attractivité de la ville (rénovation mémorielle du passé négrier et promotion d’une ville ouverte sur le monde). Au-delà de l’image d’une ville hospitalière et cosmopolite, les mobilisations sociales pour la cause des étrangers,...

Registration Year

  • 2022
    10
  • 2021
    17

Resource Types

  • Journal Article
    27

Affiliations

  • University of Nantes
    17
  • 10
  • Centre National de la Recherche Scientifique
    5
  • Centre Nantais de Sociologie
    5
  • 5
  • Université de Caen Normandie
    2
  • National Research Institute for Agriculture, Food and Environment
    1
  • University of Liège
    1
  • University of Rennes 2
    1
  • 1