L’écossais de Panurge

Hans Den Besten
L’étude propose une relecture du discours écossais de Panurge (Pantagruel, IX), qui s’en avère aussi une reconstruction, le passage étant fort corrompu dans la tradition imprimée, et ses « traductions » proposées par les éditeurs successifs conséquemment fautives. Le cas de l’écossais donne lieu, par ailleurs, à certaines remarques additionnelles sur les autres langues germaniques (danois et néerlandais).