La force des lieux faibles

Julie Vallée
Longtemps restreints aux seuls quartiers de résidence, les travaux relatifs aux « effets de lieu » considèrent désormais la mobilité quotidienne des individus et leurs lieux d’activités avec l’idée que l’influence que les lieux exercent sur les comportements des individus serait proportionnelle au temps qu’ils y passent. Pourtant, ce mécanisme d’exposition cumulée nécessite d’être questionné : certains lieux fréquentés épisodiquement pourraient avoir des effets plus forts sur les comportements des individus que les lieux fréquentés...
This data repository is not currently reporting usage information. For information on how your repository can submit usage information, please see our documentation.