Énonciation de la violence et violence de l’énonciation dans Dérangé que je suis d’Ali Zamir

Abdel Fatah NADJLOUDINE
La violence qui marque le discours contenu par le troisième roman d’Ali Zamir, aussi bien celui de Dérangé – narrateur et protagoniste – que celui des autres personnages, constitue l’objet de cet article. Il est question d’analyser le cadre énonciatif d’où émerge ce discours et les circonstances qui le précèdent afin de faire ressortir les diverses formes d’injustices subies par le narrateur et la multitude des procédés mis en œuvre par ce dernier pour décrire...
This data repository is not currently reporting usage information. For information on how your repository can submit usage information, please see our documentation.